Le commissaire européen aux Affaires économiques, estime que le fait que le FMI fasse partie du plan d’aide à la Grèce apportera plus de crédibilité.

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a demandé mercredi soir à Athènes à ne pas « jouer avec le FMI » (le Fonds monétaire international) qui doit, d’après lui, prendre part au nouveau plan d’aide à la Grèce.

« Je veux que le Fonds reste ». « Ne jouons pas avec le FMI », a indiqué le Français dans une interview accordée au journal allemand Süddeutsche Zeitung qui paraîtra jeudi, et dont des extraits ont été rendus publics mercredi soir. « Je veux que le Fonds reste à bord dans le plan d’aide à la Grèce », a-t-il indiqué tandis que les responsables grecs veulent que l’organisme international n’en fasse pas partie. « Nous allons essayer de parvenir à un accord avec le Fonds ».

Crédibilité. Il est question de crédibilité « car pour de plusieurs pays membres, la participation du FMI est un point concluant, pas uniquement pour l’Allemagne », d’après lui. Le FMI, qui a pris part aux deux premiers plans d’aide financière à la Grèce dans le trou, n’a toujours pas déclaré s’il entrerait dans le troisième plan, signé le 13 juillet après un échange houleux entre Athènes et ses créanciers, Berlin en premier. Ce nouveau plan d’aide s’élève à quelque 86 milliards d’euros sur trois ans mais il doit obéir à de nouveaux sacrifices sociaux importants des Grecs et assujettit à une feuille de route draconienne.

Le FMI, très détesté en Grèce.

L’Allemagne, auquel, la population est opposée à de nouveaux plans d’aides pour la Grèce, a accepté de participer au plan d’aide à condition que le FMI en fasse partie également. Une suggestion à laquelle le Premier ministre grec de la Gauche radicale, Alexis Tsipras, avait manifesté son opposition en décembre déclarant qu’il n’était « pas nécessaire » que le FMI prenne part au plan de sauvetage avec l’UE. Ce dernier avait d’ailleurs reproché au FMI de défendre des « réformes les plus dures » dans le quartet des créanciers. Relancer la machine économique.

Publié par | François

Fondateur de ce petit blog a la base, devenu petit magazine.