Votre entreprise se développe à l’international? Vous souhaitez étendre vos marchés? Pour cela, l’idéal est de pouvoir travailler à destination afin de diriger plus facilement vos actions. Vous n’avez pourtant pas l’obligation de délocaliser l’intégralité de votre société. L’idéal dans ce cas est de proposer des expatriations à vos salariés. Mais tout cela doit être préparé, il vous faut donc toutes les cartes en main pour le gérer sereinement.

Comment gérer l’expatriation?

Si l’expatriation peut sembler être un casse-tête, c’est pourtant plus simple qu’il n’y paraît. La clé de la bonne réalisation de l’expatriation des collaborateurs, c’est d’être organisé et efficace. La première étape est de discuter avec le salarié pour lui expliquer les changements qu’il va rencontrer. Cette mutation va toucher tant sa vie professionnelle que sa vie personnelle, et il faut que le salarié en ait bien conscience.

Le changement de pays peut entraîner un changement des habitudes quotidiennes. En effet, plus la mobilité internationale entrepriseest lointaine, plus les différences culturelles peuvent être importantes. Le salarié doit donc avoir l’esprit ouvert et réussir à s’intégrer. Les difficultés principales rencontrées sont souvent l’organisation du déménagement et du départ mais aussi l’habitation à destination. Toutes les formalités administratives doivent être réglées avant le départ. La prise en charge d’une assurance internationale, les passeports et visas nécessaires, les éventuelles mesures de santé, …

Si l’expatriation demande au salarié de nombreux investissements personnels et professionnels, elle demande aussi beaucoup de travail de la part de l’entreprise.

Le travail de l’entreprise pour une expatriation

Si une entreprise veut expatrier un ou plusieurs collaborateurs, elle doit suivre plusieurs règles. En effet, l’un des premiers services touchés est celui des ressources humaines. Evidemment, une mobilité internationale rh doit être cadrée. Le service ressources humaines doit veiller à traiter ce salarié expatrié comme les autres. Si certains points seront forcément différents, il ne doit pas y avoir de fossé entre les salariés restés en France et ceux expatriés. C’est un impératif pour un bon fonctionnement.

De plus, l’entreprise doit prendre en considération la situation familiale du salarié. Bien évidemment, l’expatriation ne se déroule pas de la même manière pour un salarié célibataire que pour un salarié marié avec enfants. Le conjoint et les enfants pèsent dans la balance lors de la réflexion d’une expatriation. Avoir conscience de tout cela est primordial pour accompagner au mieux son salarié dans ses démarches. Recherche de logement, inscriptions scolaires, cours de langue, … Tous ces points peuvent sembler accessoires mais ils vont de pair avec la proposition d’expatriation.

Publié par | Sophia

No Description or Default Description Here

Profile