Groupe installé à Grenoble reconnu pour son expérience dans le ski, Rossignol se lance dans l’univers du sport chic et va racheter un fabricant un spécialiste en cycles.

Après avoir vendue 920 mille paires de skis au cours de la saison 2014-2015, Rossignol ainsi que ses autres enseignes Dynastar, Lange, Look, Risport et Kerma dispose de 58 % du marché français et 22 % du marché mondial. Mercredi, il a fait l’annonce selon laquelle il se entrait sur le segment « sport chic », avec une ligne de vêtements « adaptés à la vie de tous les jours, à la fois raffinés et fonctionnels, destinés aussi bien aux pistes de ski qu’à la ville ». La nouvelle collection est gérée par la filiale Rossignol Apparel, qui a été inaugurée début 2015, et qui réunit toutes les des activités textiles du groupe (10 %) de son chiffre d’affaires actuel total.

« Respecter la marque sport de la marque »

Les premières collections homme et femme portant le logo au petit coq tricolore seront présentées au cours des Fashion Weeks masculine et féminine de Milan en janvier et février 2016. « C’est un défi très intéressant de lancer une collection mode qui respecte l’ADN sport de cette marque centenaire. Mais le monde du ski ne se limite pas qu’au sport, il a aussi une très forte connexion au luxe, au bien-être et à l’esthétique », indique Alessandro Locatelli, directeur de Rossignol Apparel et qui a auparavant travaillé pour les maisons de mode Pierre Balmain et Costume national.

La production de cette ligne de prêt-à-porter se réalisée « majoritairement en Europe », et cible une clientèle haut de gamme. La marque envisage ouvrir dès décembre « six boutiques mono-marques destinées aux six prochains mois » aux illustres stations françaises, suisses et italiennes de Chamonix, Megève, Courmayeur, Crans Montana, Cortina d’Ampezzo et Saint-Moritz.

Publié par | François

Fondateur de ce petit blog a la base, devenu petit magazine.