Toulouse est revenu bredouille de son déplacement au Racing 92, à cause de son buteur. Une défaillance très connue qui pourrait être coûteuse pendant longtemps.

Le jeu : Le Racing 92 en mode réaliste

Nous n’avons pas totalement obtenu satisfaction après ce Racing 92-Toulouse. Quant au niveau de jeu, ce n’était pas très réjouissant. Nous avons passé plusieurs heures à faire des mêlées, nous avons eu 26 pénalités. Toutefois, les choses étaient différentes au début de la rencontre avec des réalisations comme celles des toulousains. Mais les joueurs n’ont pas pu mener à bout leurs réalisations.

Alors que le Racing 92 qui était très présent a fait tout son possible et pour finir, il n’a pas vraiment eu du mal à remporter la victoire. Et Toulouse est reparti sans victoire, mais elle peut se plaindre, car elle a perdu 11 points. Or cela aurait pu être bénéfique.

Mais lors de la rencontre, aucune occasion importante n’a pu inverser la donne. Mais chez les toulousain, des regrets sont à noter comme les onze points manqués au pied par Marques, mais il ne faut pas oublier l’essai que Perez n’a pas pu être tiré pour être passé en touche. Ce qui permet de comprendre pourquoi Yoann Huget a arrêté la partie alors qu’il regrettait le voyage infructueux de son équipe après avoir tout donné.

Mais celui qui a impressionné pendant le match c’est bien Brice Dulin. L’arrière francilien a mis le public de Colombes en émoi avec ses courses acérées et sa maîtrise sous les ballons hauts. Important abattage dans le pack de Wenceslas Lauret. Machenaud-Carter qui composaient la charnière ont assuré pendant que Ben Arous a eu des difficultés en mêlée fermée.

En perdant 11 points en route au pied, Samuel Marques n’a pas pu exploité son jeu au pied. Il doit d’ailleurs se poser la question de savoir comment sa balle n’a pas pu traverser le poteau à la suite d’une pénalité de 15m. quant à Guitoune il a su s’exprimer à l’arrière quand Huget a raté tout son match.

Néanmoins, il faut noter que le seul problème dans le Racing 92 c’est l’absence de rigueur. Il a achevé la rencontre 18 pénalités accordées. Mais il n’a pas toutefois eu de carton jaune…

Le fait de nous être déplacé à vide nous frustre. Il faut qu’on travaille plus cette semaine car ce week-end nous allons jouer contre Toulon. Globalement, Toulouse possède plusieurs artilleurs dans son équipe avec Doussain, McAlister voire Fritz Fickou, Marques, Bézy et Flood pour les essayé des tirs longue portée.

Publié par | François

Fondateur de ce petit blog a la base, devenu petit magazine.